Des personnages vivants

Aller en bas

Des personnages vivants

Message par Jérémie le Dim 11 Jan - 17:32

Un récit fonctionne grâce à la combinaison de plusieurs éléments. Et votre personnage en est une partie essentielle. Trop souvent, les jeunes auteurs bâclent leur personnage. C'est une grave erreur ! Votre personnage ne doit surtout pas être creux, il faut qu'on est l'impression de quelqu'un de vivant avec une psychologie bien à lui.

Je vais vous faire une liste de points à ne pas négliger :

*I) Trois types de personnages :

*II) Le personnage et l'histoire :

*III) Le personnage et son rapport à l'auteur :

*IV) Ne soyez pas trop gentil avec le personnage :

*V) Le couple dans l'histoire :

*VI) Un personnage en "3D"

*VII) Le minimum à dire à un lecteur :

*VIII) La crédibilité du personnage :

*[url=]IX) Le personnage et la narration dramatique :[/url]

*X) Le personnage secondaire :


Dernière édition par Jérémie le Dim 11 Jan - 19:49, édité 6 fois
avatar
Jérémie
Admin

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Jérémie le Dim 11 Jan - 17:44

*I) Trois types de personnages :

On a souvent tendance à cataloguer un personnage comme gentil ou méchant. Seulement la vie n'est pas aussi manichéenne que ça. Un personnage, c'est plus qu'une simple facette. Votre personnage est très important : il faut donc lui donner une histoire, une psychologie...

Voici les trois types de personnages :

- Le personnage identifiant ;
- Le personnage identifiable ;
- Le personnage énigmatique ;

Le premier type, c'est le personnage auquel le lecteur va s'identifier facilement. Soit par sympathie (le personnage est quelqu'un de gentil et touchant), soit par admiration (il est très fort et l'on voudrait être comme lui), soit par compassion (son destin est tragique alors ce c'est quelqu'un de bien. On souffre avec lui de l'injustice).

Le second type, c'est un personnage auquel on ne souhaite pas ressembler , qu'on n'admire pas et dont on n'a pas vraiment de compassion. Mais on saisit la logique du personnage. Ce qu'il dit et fait est normal en fonction de mode de vie et pensée. On connaît ses desseins mais nous ne les cautionnons pas.

Le troisième type, c'est un personnage qui reste une énigme. On ne parvient pas à comprendre ses intentions ou ses actes. Le lecteur n'arrive pas à identifier ce que cherche ce type de personnage (est-ce quelqu'un de bien, de méchant ?).
avatar
Jérémie
Admin

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Jérémie le Dim 11 Jan - 18:00

II) Le personnage et l'histoire :

Il faut savoir une chose importante. Il n'arrive pas dans une histoire par hasard, et se trouve par magie dans votre histoire ! Si votre personnage est un membre des forces du GIGN, c'est parce qu'il a des qualités bien à lui. C'est la cas de tous les héros. Le destin se fait en fonction des atouts et forces des personnages. Zorro sauve la veuve et l'orphelin car c'est un homme bon, fort et intelligent.

Mais si votre personnage est plus Monsieur Tout le monde, votre histoire sera différente en fonction du personnage. Pensons à Robinson sur son île. Si le personnage avait été une petit fille, un aveugle ou encore un prêtre : l'histoire serait complètement différente ! Il faut donc vous poser une question : de quel personnage ai-je besoin pour mener l'histoire à son terme ?

Ne choisissez donc pas votre personnage à la légère !
avatar
Jérémie
Admin

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Jérémie le Dim 11 Jan - 18:15

III) Le personnage et son rapport à l'auteur :

Il y a une erreur à ne pas commettre ! N'allez jamais croire que votre personnage se mette à vivre tout seul et qu'il tienne votre plume. C'est faux ! Vous pouvez essayer de vous mettre à la place de votre personnage mais le contraire n'est pas vrai.

Ensuite attention, ce n'est pas parce que vous ne feriez pas une chose, que votre personnage peut le faire. Vous devez rester logique, votre personnage est un homme comme tout le monde. Pendant une prise d'otage, votre personnage saura certainement plus tenté par se cacher plutôt que de jouer le héros. Faites-y attention !

Evitez aussi de prendre les membres de votre famille, vos amis pour créer votre personnage. Ou même simplement s'en inspirer. Ce n'est pas parce que votre petit frère est un accro de la game-boy que tous les jeunes de son âge sont comme ça. Il faut que ce soit dans la logique de votre histoire et non un stéréotype !

Détachez-vous de votre histoire Smile
avatar
Jérémie
Admin

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Jérémie le Dim 11 Jan - 18:28

IV) Ne soyez pas trop gentil avec votre personnage :

Une des autres erreurs importantes du jeune écrivain est son affection pour son personnage. On finit par l'aimer et on le ménage plus facilement. Votre personnage doit vivre son histoire jusqu'au bout. S'il doit descendre aux enfers pour remonter ensuite : allez-y ! Votre lecteur sera triste, votre personnage aussi, vous même d'ailleurs : mais l'histoire sera prenante !

Attention toutefois à ne pas sombrer dans l'excès. N'allez pas forcément à une destruction complète de votre personnage si vous voulez qu'il puisse se relever.
avatar
Jérémie
Admin

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Jérémie le Dim 11 Jan - 18:37

V) Le couple à l'écran :

Parfois, vous n'avez pas un personnage principal mais un couple ! Deux fois plus de problèmes souvent Laughing

Dans ce cas, n'oubliez pas que le travail est encore plus important puisqu'il faut :

- le passé et les habitudes de l'homme
- le passé et les habitudes de la femme
- le passé et les habitudes du couple

Ensuite, n'oubliez pas de montrer les correspondances et divergences dans le couple.

Prenons un exemple :

Depuis 10 ans, Marc s'absente tous les 15 janvier de chez lui. En effet, il y a dix ans : il a assassiné accidentellement sa maîtresse un 15 janvier et a caché le corps. Sa femme l'ignore totalement. Cela fait partie du passé de Marc. Mais pas de celui de son épouse.
Mais ça fait partie du passé du couple puisque chaque 15 janvier Marc disparaît pendant la journée.



Dernière édition par Jérémie le Dim 11 Jan - 19:06, édité 1 fois
avatar
Jérémie
Admin

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Jérémie le Dim 11 Jan - 19:02

VI) Personnage en "3D"

Un personnage se doit d'avoir trois dimensions fondamentales pour exister ! Pour donner un effet de relief, de caractère à vos personnages.

Une dimension physique :

- Homme ou femme ?
- Tranche d'âge ?
- Carrure approximative (gros, maigre, mince...) ?
- Son apparence (beau, laid, quelconque...) ?


Une dimension psychologique :

Attention à ça ! La différence entre une jeune de 15 ans et de 18 ans est énorme. On peut penser que quelques années ne sont rien. Mais à cet âge là, les expériences sont très différentes ! Il faut donc y prêter attention. Faites attention au langage aussi un enfant de 8 ans ne parle pas comme un adulte. Ce n'est pas le même mode de pensée et encore moins le même vocabulaire.

Attention pour les adultes ! Ne soyez pas manichéen ! Pas de gentil tout lisse contre des méchants démoniaques sans humanité !


Une dimension socioculturelle :

En fonction des origines, de son éducation, de son passé : votre personnage devient quelqu'un. Un jeune garçon qui a vécu dans l'abondance ne se comporte pas comme un homme venant d'une famille modeste, ne se comporte pas de la même façon et ne parle pas de la même manière. Le pays et l'époque ont aussi un rôle important !


Je vous donne une grille de vérification :

Physique
- âge :
- sexe :
- signes particuliers :


Psychologique
- âge :
- sexe :
- qualités humaines :
- défauts :
- goûts :
- caractére :
- traumas :
- (éventuellement) névroses, psychoses, perversions :


Socioculturel :

- origine géographique :
- origine social :
- niveau d'étude :
- niveau social :
- situation familiale :
- profession :
- cercle relationnel imposé :
- cercle relationnel choisi :


Et aussi une dimension cognitive :

Elle regroupe les croyances et savoir d'un personnage.
avatar
Jérémie
Admin

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Jérémie le Dim 11 Jan - 19:14

VII) Le minimum à dire à un lecteur :

N'oubliez pas que si vous vous connaissez parfaitement le personnage, ce n'est pas le cas du lecteur ! Trop souvent l'écrivain souhaite en arriver à l'essentiel et oublie de donner des informations au lecteurs. Mais certaines informations sont indispensables pour le lecteur, sans elles : il est perdu !

Il faut donc mentionner :

- le nom ou surnom du personnage
- son aspect physique
- son niveau social
- l'organisation de sa vie et de de son temps
- ses liens avec les autres

Le lecteur ne doit pas avoir d'hésitation sur ces quelques points.
avatar
Jérémie
Admin

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Jérémie le Dim 11 Jan - 19:25

VIII) La crédibilité du personnage :

Voilà, nous venons de voir comment créer un personnage possible qui reste "normal". Toutefois, si votre héros est le sosie de de Monsieur Tout Le Monde : vous risquez d'ennuyer le lecteur. Le défi est donc que votre personnage soit semblable aux autre humains tout en se distinguant des autres !

Quelques astuces pour cela :

1) Le personnage doit avoir une vision différente des choses par rapport à :
- soit une idée communément admise
- soit ce qui est admis par les gens qui les entourent

2) Il n'agit pas de façon standard devant les évènements

3) Son profil psychologique est inhabituel.

4) Il est plein de paradoxes qui le rendent complexe, donc attrayant.

5) Au final, il se révèle ne correspondre aucun stéréotype.
avatar
Jérémie
Admin

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Encre de lune le Dim 11 Jan - 21:34

Merci pour ces informations, elles me seront précieuses!
avatar
Encre de lune
P'tit nouveau

Féminin Nombre de messages : 47
Age : 23
Localisation : Dans la nuit
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 11/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://lettreacademy.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Lyric le Mar 13 Jan - 14:18

Le petit Jérem commence à diffuser ses cours sur le Web!! Woauh! Laughing

µLe point éssentiel sur lequel j'aimerais d'expérience insister, c'est ça
"N'oubliez pas que si vous vous connaissez parfaitement le personnage, ce n'est pas le cas du lecteur !"

C'est vrai que c'est très courant...

Par contre, tous ce qui est raconté sur les caractères, le qualité du Gign... Blabla et comppagnie. Tu nous incites à ne pas tomber dans les stéréotype, alors que deux posts plus tôt tu nous y pousse! Le lecteur n'est pas un abrutit! Il sais qu'un type du Gign est baraque, obéissant, vif... Pas la peine d'en rajouter. C'est au contraire s'il a des qualitée différentes de la normale qu'il faut le préciser.

Très important, plus qu'une descirption du caractère, il faut prendre conscience de toute l'histoire du personnage qu'on cré. Celui ci vit en dehors de notre histoire, nous ne faisons que relater une partie de sa vie! Si l'on connait parfaitement son histoire, son caractère viendra tout seul (ça se discute, mais c'est la philosophie du déterminisme.) Ceci n'ets pas seulement valable pour le héros mais pour tous les personnages!

Allez A+

Lyric

Nombre de messages : 10
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 06/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Lyric le Ven 16 Jan - 18:48

Au fait; j'avais zappé: un 4ème type de personnage exite: l'anti-héros sympatique. C'est presque une convention dans l'héroic Fantasy actuelle (David Gemmell...), il faut un personnage méchant qui soit en fait genitl... C'est notre côté rebelle qui est ici sollicité, notement par l'appat que représente le côté obscur de la force.
Bonne continuation à tous!

Lyric

Nombre de messages : 10
Age : 27
Concours remportés :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 06/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des personnages vivants

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum